Opposition de la FNTR à la vignette envisagée par le gouvernement

Le gouvernement envisage de mettre en place une vignette sur les transporteurs pour qu’ils participent à la rénovation des infrastructures routières.

Actualité du 23/07/2018

Le gouvernement envisage de mettre en place une vignette sur les transporteurs pour qu’ils participent à la rénovation des infrastructures routières.

Cette vignette serait temporelle a précisé la ministre des transports Élisabeth Borne : au jour, à la semaine, au mois ou à l’année.

Le Conseil National de la FNTR affiche son opposition ferme à toute forme de nouvelle taxation.

La fiscalité du carburant (TICPE), la taxe à l’essieu et les péages font peser une charge de plus de 7 milliards d’euros par an sur les entreprises de transport routier.

Ces différents impôts contribuent à financer 214% des dégâts que peuvent engendrer la circulation des camions sur les autoroutes et cette nouvelle taxation n’est pas justifiée selon la FNTR.